Nos produits

Nouveautés

new product
Toutes nos nouveautés
PrestaShop
Créer un devis à partir de ce panier
Tout savoir sur la bâche ignifugée ou bâche anti-feu

Tout savoir sur la bâche ignifugée ou bâche anti-feu

Qu’est-ce qu’une bâche ignifugée ?

Une bâche ignifugée est un matériau traité chimiquement pour être résistant au feu. L'ignifugation est un processus qui consiste à appliquer des produits chimiques spécifiques sur un matériau. Ces matériaux peuvent être une toile ou une bâche, afin de réduire sa combustibilité et de le rendre plus résistant aux flammes. Cette mesure vise à retarder ou à prévenir la propagation du feu.

Parmi ces types de bâches, nous pouvons retrouver les baches ignifugées M0, les bâches M0 et les bâches M1.

Les bâches ignifugées sont souvent utilisées dans des contextes où il est essentiel de minimiser les risques d'incendie. On les retrouve dans l'industrie, les événements en plein air, les chantiers de construction, les campings. Elles peuvent également être utilisées comme rideaux coupe-feu ou comme couvertures de protection dans des environnements où la sécurité incendie est importante.

Il est important de noter que, bien que l'ignifugation puisse rendre un matériau moins inflammable, aucune mesure n'élimine complètement le risque d'incendie. Elle réduit simplement la susceptibilité du matériau à prendre feu et ralentit la propagation des flammes en cas d'incendie.

Bâtiment en feu

Différence entre résistance au feu et réaction au feu

Il est important de bien distinguer les deux notions de résistance au feu et de réaction au feu. 

- La réaction au feu caractérise le comportement d'un matériau lorsqu'il s'enflamme. En France, cette réaction est classée selon cinq catégories allant de M0 (très peu inflammable) à M4 (très inflammable). Ce classement est établi par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), un organisme relevant du ministère de l'Intérieur. 

- La résistance au feu mesure la durée pendant laquelle un matériau conserve ses qualités mécaniques et physiques lorsqu'il est exposé à un incendie. Les critères pris en compte sont : la résistance mécanique, la résistance aux flammes et aux gaz, ainsi que la capacité d'isolation thermique.

Classement pour la réaction au feu

Il existe 5 classes pour la réaction au feu :

  • M0 = matériaux incombustibles et ininflammables. Ils agissent comme des barrières et des ralentisseurs de la progression du feu. On y retrouve par exemple la pierre, le béton, la laine de roche et la fibre de verre.
  • M1 = matériaux combustibles mais non-inflammables, comme le PVC, le polyester et le coton.
  • M2 = matériaux combustibles qui sont difficilement inflammables, tels que les panneaux de particules.
  • M3 = matériaux combustibles moyennement inflammables, comme la laine ou les revêtements de sol en caoutchouc.
  • M4 = matériaux combustibles facilement inflammables, jouant un rôle dans la propagation rapide du feu, comme le papier ou le carton.

Classement pour la résistance au feu

La classification française distingue trois catégories. Chacune sont représentée par deux lettres et une indication de temps (1/4h pour 15 minutes, 1h pour une heure, etc.) :

  • SF (Stable au Feu) certifie que le matériau conserve ses propriétés physiques pendant la durée spécifiée.
  • PF (Pare-Flammes) désigne un matériau SF qui, en plus de rester stable, protège l'espace contre la propagation des fumées et des gaz.
  • CF (Coupe-Feu) caractérise un élément PF qui empêche la progression de la chaleur extrême constatée lors d'un incendie.

Soudure

L’origine des toiles anti-feu

L’usage de tissus ignifugés remonte à plusieurs décennies. L'idée de rendre les tissus résistants au feu a émergé en réponse aux risques d'incendie. Que ce soit dans l'industrie, les espaces publics, ou même dans le domaine domestique. Les ignifugeants, substances chimiques conçues pour rendre les matériaux moins inflammables, ont été développés spécialement pour améliorer la résistance au feu des tissus.

La prise de conscience des dangers liés aux incendies ont contribué à la recherche de matériaux ignifugés dans divers secteurs. Les tissus ignifugés sont utilisés dans la confection de vêtements de protection, d'ameublement, de rideaux, de literie.

L'introduction de normes liées à la sécurité incendie dans différentes industries a également stimulé l'utilisation de tissus ignifugés. 

Les origines des tissus anti-feu remontent aux développements dans le domaine de la sécurité incendie et de la protection. Elles s'étalent sur tout le 20ième siècle avec une accélération dans les années 90. Elles sont malheureusement liées à de grandes catastrophes apparues au fur et à mesure des années. Voici quelques points clés dans l'histoire des tissus anti-feu :

  • Ignifugeants chimiques : L'une des premières avancées a été la découverte et l'utilisation d'ignifugeants chimiques. Ces substances chimiques sont conçues pour rendre les matériaux moins inflammables. 
  • Développement de fibres synthétiques résistantes au feu : L'avènement des fibres synthétiques a ouvert la voie au développement de tissus résistants au feu. Des fibres comme le Nomex (aramide) et le Kevlar ont été conçues pour offrir une résistance exceptionnelle à la chaleur et aux flammes. Ces fibres sont souvent utilisées dans la fabrication de vêtements de protection pour les pompiers et d'autres professions exposées au risque d'incendie.
  • Normes de sécurité : Comme nous l’avons vu plus haut, l'arrivée de normes de sécurité a stimulé l'apparition de textiles ignifugés. C'est le cas notamment dans l'industrie, les services d'urgence et les institutions militaires. Les normes définissent les critères que les tissus anti-feu doivent satisfaire pour assurer une protection adéquate.

Ainsi, les baches anti-feu sont le résultat de deux facteurs. La compréhension des risques liés au feu et des progrès technologiques dans les matériaux et la chimie.

Processus de fabrication

Le tissu ignifugé, également désigné sous l'appellation de tissu résistant au feu, se caractérise par sa flexibilité après avoir été ignifugé. Il existe deux catégories de tissus en fonction de leur mode de fabrication :

  • Le tissu traité subit un traitement liquide pour obtenir une classification M0, M1 ou M2 en termes de réaction au feu. Économiquement avantageux, ce type de matériau est recommandé pour un usage en intérieur. Cependant, il convient de noter que ses propriétés ont tendance à se détériorer au fil du temps en extérieur. Il est impératif de répéter le traitement d'ignifugation après chaque exposition à l'eau, que ce soit lors du nettoyage ou en cas d'intempéries.
  • La bâche PVC ignifugée dans la masse subit des traitements appropriés tout au long de sa fabrication. Il conserve ainsi ses qualités même après des nettoyages fréquents. En extérieur, il est donc plus judicieux d'opter pour un tissu ignifugé dans la masse. Ses capacités ne seront pas altérées au fil du temps et des conditions météos.

Chez Bâches et cie, les bâches anti-feu, ignifugée M1, la bâche ignifugée M0 ou les bâches ignifugées M2 ont toutes reçu un traitement dans la masse.

Dans quel cas utilise-t-on une bâche anti-feu ?

L'usage de toiles ignifugées se révèle crucial tant dans les locaux que sur les chantiers, particulièrement lorsque des matériaux extrêmement inflammables sont manipulés. Cette nécessité s'applique notamment dans des secteurs tels que le bâtiment ou ceux recourant au procédé de soudure. Les bâches recouvrant les échafaudages sont un exemple concret de toiles ignifugées. Elles offrent ainsi une protection essentielle pour sécuriser les voies publiques, les travailleurs et les structures.

Chez Bâches et cie, nous proposons à la vente une bâche de soudure anti-feu M0. Cette bâche ignifugée soudure stoppe le feu. Elle peut être utilisée pour des travaux de soudure mais également comme rideux de séparation anti-feu. Ces bâches sur mesure sont disponible sur le site.

La toile anti-feu est obligatoire dans les espaces clos recevant du public. C'est ainsi qu'on peut les retrouver comme bâche de protection sur des clôture Héras. Elles sont aussi utilisées comme rideau de protection en festival ou dans des théâtres.

Evénement extérieur

Dans le cadre d'événements, en extérieur ou en intérieur, comme des concerts ou des manifestations, les organisateurs sont tenus d'installer des baches PVC M1. Cette mesure devient une obligation pour garantir la sécurité maximale des participants.

En résumé, la présence de bache M0 et de bache M1 est omniprésente. Que ce soit dans le secteur industriel, tertiaire, ou chez les particuliers. elles sont obligatoires dans le milieu du bâtiment et pour les établissement recevant du public.

Laisser un commentaire